mardi 31 janvier 2017

calendrier du mois de février et coloriage du mois




Voici le calendrier que mes élèves vont remplir dès demain matin...Bon, les jours grisés correspondent à nos vacances, celles de la zone C (Paris notamment).








Ha je ne suis pas sympa, nous ne sommes qu'une partie à nous faire la malle dès ce week-end... Pour les autres il faudra encore patienter un peu, désolée.

Suit un coloriage du mois de février pour ceux qui préfèrent cet outil pour classer leurs travaux.
Je rappelle que ces dessins sont des œuvres à MOUA et que si vous les utilisez et surtout diffusez, soyez gentils de noter au moins la provenance via le lien du blog...







 

lundi 30 janvier 2017

des bilans de période 1 et 2

Depuis cette année, à chaque fin de période lorsque je rends les classeurs, je joins un petit bilan de ce que nous avons travaillé.

En effet, faisant faire beaucoup de manipulations et peu de fiches, les parents ne parvenaient pas forcément à cerner les points que nous abordions dans leur globalité.

Je vous mets donc en PDF les bilans que je leur fournis. Pour des raison personnelles cette année, j'ai dû m'absenter de ma classe pendant tout le mois de novembre. Je n'ai donc pas rendu les classeurs ni le bilan fin décembre, cela ne rimant pas à grand chose. 

Du coup, pour moi la deuxième période cette fois s'étale jusqu'aux vacances d'hiver (qui interviennent pour notre zone très tôt de toute manière après celles de Noël).

En espérant que cela vous aide un peu ...

Il est possible que quelques coquilles se soient glissées dans les PDF...Notamment pour le deuxième que je n'ai pas relu car pas encore imprimé... Soyez indulgents SVP, les vacances sont proches hehe



















dimanche 29 janvier 2017

le sphinx en carton

L'an passé, une intervenante en arts plastiques est venue dans toutes les classes pour un projet à PAC.

Nous avions alors fabriqué un loup, une tour Eiffel et une pyramide en carton recouverte de papier mâché.

Cette année, elle revient à nouveau.
Lors de la première séance nous avons modelé un loup avec de l'argile (je mettrai des photos bientôt) et mardi nous fabriquerons des maracas avec des bouteilles de yaourt à boire.

Mais du coup, cette année j'ai demandé aux parents de nous ramener des cartons de toutes les tailles car je souhaitais leur faire fabriquer un sphinx.

Du coup, vendredi après-midi, nous nous sommes regroupés en classe entière, j'ai posé les cartons au centre et nous avons réfléchi pour fabriquer ce sphinx avec les cartons.

Au départ ils ont proposé des choses planes puis ils ont encore réfléchi et ils se sont souvenus avoir fabriqué des formes en volume chez les MS avec leurs maitresses de l'époque.

Du coup, une élève a proposé de faire d'abord le corps, puis les pattes et enfin la tête. Ils se sont proposés pour agencer les boîtes. Je n'ai fais que scotcher les cartons. Il y a juste pour les pattes arrière où j'ai dû redessiner le sphinx au tableau pour leur rappeler dans quelle position étaient les pattes arrières. Mais pour le reste, ils ont tout installé eux-mêmes...

Et voilà le résultat :


 Y a de quoi être hyper fière de ses élèves.

Mardi nous avons recouvert le sphinx en carton avec du papier mâché. Certains élèves ont déchiré des morceaux de journaux, d'autres ont collé, d'autres ont fabriqué d'autres objets avec l'intervenante.








Jeudi les élèves ont peint la première couche de peinture acrylique sur le sphinx sec. Ils en passeront une deuxième à la rentrée et ils pourront y mettre des motifs graphiques une fois sec.

 

activité autonome d'images séquentielles

Voici une activité autonome autour des images séquentielles.

En ce qui concerne la fabrication, pour ma classe, je les imprime et plastifie. Puis je fais un trou dans chaque image et les enfants les glissent dans l'ordre sur un scoubidou.

Concernant les images, j'ai fais des recherches sur pinterest, rien de bien sorcier quoi !!

Pour le rangement, j'ai une grande pochette en tissu que j'ai cousu où on remet tous les fils avec les images à l'intérieur. Je dis juste aux enfants que quand ils rangent, ils doivent mélanger les images sur le fil. 

J'ai aussi mis des scratchs et fabriqué une grande bande pour garder une trace pour qu'ils puissent aussi transporter :



Et évidemment, ils tamponnent leur feuille une fois que j'ai validé.

Sur le projet, il est écrit : produire un récit. C'est quand même mieux quand on a un peu de temps pour faire verbaliser à l'élève ce qu'il a reconstitué comme histoire


















dernier sarcophage

 Et voilà la réalisation du dernier sarcophage pour notre travail à partir de l'Egypte :

J'ai d'abord au préalable imprimé des bandes de motifs égyptiens sur des papiers de plusieurs couleurs que j'ai découpé ainsi que des bandes de papiers unis.

Voici le PDF des bandes à motifs, à vous de voir les docs que vous préférez, de même pour les tailles.













Ensuite, il suffit de préparer le support sur lequel les élèves vont coller.

Puis je passe les consignes :

Première étape, chacun choisit une bande plus épaisse qu'il colle au milieu de la feuille de fond :


Deuxième étape, l'élève doit coller une bande unie puis une avec motifs et ainsi de suite pour remplir la feuille. Attention, il ne faut pas avoir deux bandes de même couleurs à côté.







Ensuite, je reporte le gabarit au dos et je découpe.


J'assemble les trois parties (momie, sarcophage intermédiaire et le final) en bas avec une attache parisienne.



lundi 23 janvier 2017

compléments à 10 avec les réglettes cuisenaires


En complément du travail des compléments à 10 mené avec les doigts, constellations etc, je mets en place un travail à partir des réglettes cuisenaires.

Leur nom vient de leur inventeur. Si vous cherchez sur internet, ils ont un site pour expliquer leur matériel et les méthodes.

Moi j'ai acheté via les commandes proposées par la mairie deux paquets de réglettes en plastique qui sont beaucoup moins chères que celles en bois. J'ai vu sur certains blogs d'instits que d'autres les fabriquent en papier puis plastifient. Heu... Bon courage vu le nombre nécessaire !

Première étape, il faut faire manipuler le matériel librement avec des fiches à refaire, des "dessins", des papillons par exemples, des arbres. Voici les fiches que j'avais trouvé sur le net, je ne sais plus où.








Deuxième étape:
Une fois qu'ils ont pris connaissance du matériel, je mets en place mon premier atelier dirigé.

Consigne :" Voici un train orange (cf une réglette orange). Je voudrais que vous fabriquiez d'autres trains de la même taille que le orange."

Ils tâtonnent, tentent, refont, on discute sur la notion de même longueur, même taille, pareil etc puis les élèves arrivent à faire ce genre de productions:




Troisième étape : il faut fabriquer des trains toujours de même longueur que la réglette orange mais il ne peut pas y avoir deux fois le même train :





Quatrième étape : fabriquer des trains tous différents mais on ne peut pas avoir plus de deux réglettes pour fabriquer le train...
Pour le moment je n'ai pas encore de photos, nous allons attaquer cette activité demain.


En bilan collectif, nous allons retrouver toutes les possibilités pour faire ce long train orange qui est de 10... avec des réglettes en papier que j'ai imprimé, plastifié sur un grand forma et aimanté pour les mettre au tableau.

les voici en PDF:


 



Enfin, on met en évidence avec eux que la réglette orange est composée de 10 carrés, que la bleue de 9 et qu'en rajoutant 1 on obtient 10 et ainsi de suite.

A la fin, on nomme les différentes façons de faire 10, comme avec les doigts et j'affiche le bilan du travail.  
A la main, je rajoute au-dessus de chaque bande ce que signifie en nombre chaque bande (10 au-dessus du orange, 9 au-dessus du bleu et 1 au-dessus du blanc etc)





On peut mettre en lien ces activités avec le jeu mathématique "1-10 maths" qui reprend ces réglettes pour avancer sur un chemin :

dimanche 22 janvier 2017

compter les syllabes d'un mot




Ceci est un travail que je mets en autonomie plutôt en début d'année chez mes GS ou chez les MS pour ceux qui sont à l'aise.

Bien entendu, cette activité autonome termine une longue séquence d'apprentissage de la syllabe en collectif, activité dirigée ou en demie classe. 

C'est une activité qu'ils apprécient de faire lorsqu'on retravaille cette notion en début de GS. Et du coup, même ceux qui étaient en difficulté au départ sont très fiers de montrer aux autres et à eux-mêmes qu'ils y arrivent.

Voilà donc mon fichier PDF:
On peut leur présenter sous forme de fiche (une page avec plusieurs images) ou bien sous forme de bande unique. Le tout est comme toujours plastifié et les élèves travaillent dessus avec des feutres effaçables.


vendredi 20 janvier 2017

labyrinthes : séquence pour fabriquer un labyrinthe.

Deuxième étape du travail sur le labyrinthe: apprendre à en fabriquer un.


Mais lorsque la séquence débute, les élèves sont loin de penser que nous allons aborder ce travail là.

Première mise en oeuvre:

 Premier moment : en classe en activité autonome.

Dans ma classe, j'ai des tables dédiées à des recherches. Et après quelques semaines d'école, j'ai sorti du matériel : des barquettes remplies de petits LEGO et une boîte pour faire des maisons ou constructions avec de grands baguettes de bois qui s'emboîtent (désolée je ne me rappelle plus le nom).

Après quelques jours de manipulation libre, je leur impose un but que je leur explique en regroupement. Dorénavant, il va falloir que ces matériels servent à construire un enclos. Nous travaillons le terme d'enclos : ça veut dire que c'est clos. Les animaux que nous placerons dedans ne doivent pas pouvoir en sortir.

Voici quelque propositions :




 Désolée, je n'ai pas de photos avec les réalisations de LEGO, elles sont dans ma classe, dès que je peux j'en rajouterai.

Nous avons observé leurs réalisations sur l'ordinateur de la classe, discuté pour savoir si les propositions étaient des enclos ou pas, pourquoi etc.

Deuxième moment en salle de motricité :
 Je leur ai demandé avec des grosses briques en cartons (à peu près 15) de réaliser un enclos. Deux groupes de 6 ont réfléchi chacun avec un paquet de briques. Les autres ont observés. Au départ il n'y avait aucune contrainte.

Résultats : un groupe n'a pas réussi à faire un enclos fermé; l'autre groupe à réussi en laissant des briques de côté.

J'ai donc demandé aux observateurs qui allaient devenir acteurs de clore l'enclos qui ne l'était pas pour le premier cas et de refaire un enclos en utilisant toutes les briques pour le deuxième cas. 

Ce qu'ils ont fait et donc réussi.

Puis je demande à un nouveau groupe de fabriquer un enclos avec 20 briques environ. Puis d'autres enfants sont chargés de réaliser une entrée et une sortie dans cet enclos. Pas si évident mais ils finissent par y parvenir.


Troisième étape : en classe.
En regroupement le lendemain, nous verbalisons sur ce qui a été fait la veille en salle de motricité et je leur demande de refaire ce travail avec des kaplas sur le tapis en collectif.

première étape: l'enclos fermé


deuxième étape: enclos avec une entrée et une sortie :






Et puis je leur demande de finaliser en individuel avec des bandes de papier déjà découpées à coller. D'un côté de la feuille un enclos fermé, de l'autre un enclos avec une entrée et une sortie qu'on voit bien.








Voilà pour la première partie de la séquence pour appréhender la notion d'un espace clos avec une entrée et une sortie qu'ils ont réalisé eux-mêmes...

Bientôt la suite avec la réalisation des murs internes au labyrinthe !







labyrinthes : apprendre à s'y déplacer


Nous travaillons chaque année sur les labyrinthes.





Première étape : apprendre à s'y déplacer.

Dans un premier temps les élèves apprennent ce que c'est, le but du jeu c'est-à-dire entrer et sortir de l'espace proposé.

Ils apprennent donc à repérer l'entrée puis la sortie du labyrinthe et qu'ils doivent aussi suivre les chemins donc ne pas passer au travers des murs (pas si simple pour certains).

Quand je cherchais sur internet des labyrinthes pour mes élèves bien souvent ils étaient trop faciles. J'ai donc cherché un logiciel sur le net pour fabriquer ses propres chemins. J'ai trouvé le générateur MAFALDA qui m'a permis de faire une vraie progression dans la difficulté des labyrinthes.

Il y en a vraiment beaucoup (20 au total) à réaliser mais les 10 premiers sont assez faciles une fois qu'ils ont compris comment s'y prendre. Je les imprime et photocopie en plusieurs exemplaires puis je les colle sur des feuilles de couleurs différentes selon la difficulté. Je plastifie et ensuite ils tentent de les faire avec leur feutre qui s'efface.

Les derniers leurs donnent vraiment du fil à retordre et c'est bien !!

Voici le PDF des labyrinthes que j'ai conçu :





Mais ce n'est que la première partie du travail sur les labyrinthes. La suite je vous la mets dans un autre article haha

lundi 16 janvier 2017

Les chemins des sons

Pour continuer le travail entamé à partir de la maison de sons que nous faisons chaque semaine, je propose aux élèves de retrouver le chemin d'un son.

A chaque fois qu'il entend le son demandé dans un mot représenté par une image, il colorie la case. Mais il doit aussi reconstituer le chemin du son: ce qui veut dire que la prochaine case à trouver se situe forcément dans l'entourage de celle qu'il vient d'identifier.


C'est un travail complémentaire à celui sur la maison des sons où ils ne doivent plus cette fois trouver eux-mêmes les images mais se référer à celles présentées.

 Voici le PDF pour 3 sons : I, A, O

 

 

le c, le o d'après Danièle Dumont

Après les boucles et les étrécies, nous avons attaqué l'observation et le travail sur la formation du c et du o.

Au début, il faut s'assurer que les élèves partent du bon endroit et tournent dans le bon sens pour les tracés. Si ce n'est pas le cas, ce n'est même pas la peine d'aller plus loin. Cette étape est vraiment importante.

Du coup, d'après les livrets de Danièle Dumont pour la préparation à l'écriture je propose en première activité cette petite fiche où il faut tracer la partie de la coquille manquante.

Je ne mettrai pas de PDF pour les fiches réalisées à partir des livrets pour des raisons de droits d'auteur. Mais sincèrement, ils ne coûtent pas grand chose et avec le vôtre il vous suffira de faire vos propres montages avec l'ordinateur. Moi je vous mets ce que j'en ai fait !



 Il faut adapter le format aux possibilités graphiques de chacun. Pour ma part dans ma classe, certains ont besoin de faire ce travail format A4, d'autres A5. Ils commencent par le faire sur des versions plastifiées. Quand je vois qu'ils sont à l'aise, ils passent sur feuille avec un crayon à papier.


Et puis ils attaquent l'étape suivante : faire le c et utiliser ce que l'on sait déjà pour tracer le O






Pareil d'abord sur feuille plastifiée A4 puis sur feuille papier. J'ai un élève vraiment en difficulté ,lui, je lui ai photocopié en A3.

Puis étape suivante même travail mais en plus petit, plus fin...



 Pour finir, on écrit des mots. 

En premier sur feuille plastifiée (on essaye, on refait, on rate, on se trompe et on réussit...Ne jamais vouloir aller trop vite)


 Puis sur une feuille avec un feutre noir :




 Petit aparté :
J'ai vu sur certains blogs que les enseignant(e)s inséraient déjà les lettres et mots sur des lignes. Moi je préfère attendre un peu parce que même si pour certains ça serait bon (et ceux là je peux leur proposer), le lignage peut vraiment créer un blocage ou un obstacle supplémentaire pour ceux en difficulté ou dans la partie intermédiaire. Je l'introduis mais une fois passé le travail sur la formation des lettres.



 

dimanche 15 janvier 2017

Un sarcophage intermédiaire

Deuxième étape pour une réalisation sur le thème de l'Egypte : le sarcophage intermédiaire.

D'abord, il faut leur faire réaliser un fond avec alternance de bandes dorées et bleues outremer acrylique faites au rouleau. Je sépare chaque bande avec un trait de feutre noir épais indélébile (parce que lorsqu'ils vont retravailler dessus avec un feutre lambda ça s'efface ou bien ça bave sur leurs mains).


Puis dans chaque feuille je découpe une forme tracée avec un gabarit de sarcophage :


J'y trace le contour de la tête et des cheveux. Puis dans chaque bande j'inscris le type de graphisme à faire pour la décoration. 
 



Il ne leur reste plus qu'à décorer ce sarcophage avec des graphismes (que j'adapte en fonction des capacités graphiques de chacun):







 Et voilà le travail...




Au début de l'article je parle de sarcophage intermédiaire... Les égyptiens déposaient les momies dans un sarcophage en bois décoré souvent d'or qui lui-même était à nouveau déposé dans un sarcophage cette fois-ci réalisé dans de la pierre et gravé...

Dans un prochain article, je mettrai donc la dernière partie avec le sarcophage final, qui ne sera pas gravé...non, non hehe mais fait de bandes collées...



 Les trois parties (momie, sarcophage intermédiaire et sarcophage final) seront reliées ensembles par une attache parisienne.

Créations et l'Egypte : une momie


Pour l’Égypte, nous regardons beaucoup les œuvres appartenant au patrimoine architectural et culturel.
Nous en profitons pour travailler sur les sarcophages et les momies.

Première étape:
Fabrication d'une momie pour chacun. 

Très facile en vérité avec du journal, des ciseaux et de la colle.

J'ai tracé au préalable des traits noirs sur une page de papier journal. Les élèves découpent les bandes.



Ensuite, ils les collent sur une bande de papier blanc (Canson un peu épais pour avoir de la tenue)





Une fois ces étapes effectuées, je trace un gabarit au dos et je découpe la momie..











Ils ont leur momie...

Tour du monde du Loup : l'Egypte.

Voilà notre Loup en Égypte.

Nous parlons donc de ce que l'on peut voir sur les illustrations de l'album, nous situons le pays sur notre carte du monde. Nous différencions le continent africain et l’Égypte qui est un pays. Pas évident pour eux.

Puis nous abordons un peu l'histoire et l'histoire de l'art au travers des monuments déjà avec des photos ci-joint en PDF:



 



Je vous mets tout de suite la fiche de vocabulaire qui ira dans le cahier outil: 


   

Comme à chaque fois, nous ferons une fiche qui ira dans leur dossier "Le voyage autour du monde du Loup" avec au devant une égyptienne, le mot Égypte accompagné de son écriture en hiéroglyphes puis au dos des images à découper/coller:

 

mardi 10 janvier 2017

Aperçu de ma salle de classe

Parce que la pédagogie n'est pas qu'une affaire d'activités, d'ateliers ou de manipulation...

C'est aussi faire en sorte que son espace classe soit propice à un travail calme, un espace de mouvement et de déplacement ou non...

Voilà donc un aperçu de ma salle de classe agencée de manière à pouvoir aider à la mise en œuvre d'une tentative d'enseigner un peu différemment.

Voilà ce qu'on voit en entrant :


Le grand tapis, enfin morceau de lino, sert de coin de regroupement. Les enfants ne s'assoient pas au milieu mais sur les côtés. Du coup, parfois quand cela s'y prête on se tourne tous vers l'intérieur et on observe, on discute, on échange en face à face.

Au fond on voit des tables qui "tournent le dos", ce sont des petits coins pour les constructions en LEGO, un coin science bientôt avec les plantations. Je m'en sers aussi de table quand on fait un travail en classe entière. Ça me permet d'isoler certains enfants qui soit bavardent trop avec les autres ou soit des enfants qui ont besoin de se concentrer, de se recentrer sur eux lorsqu'ils travaillent...

Les meubles blancs au fond servent à ranger une partie des activités autonomes.


Volontairement, j'ai disposé moins de tables et de chaises que d'enfants...Du coup, certains peuvent parfois travailler au sol (genre pour des coloriages, des constructions, du collage) lorsque ce que je leur demande ne nécessite pas obligatoirement un travail sur table (comme avec l'écriture par exemple, le graphisme, pour certains le découpage qui demande encore à avoir les bras posés sur une table)





J'ai donc trois groupes de tables en îlot puis deux murs avec des tables. J'ai de la chance faut dire, j'ai débutée l'année avec 25 GS, il m'en reste 23 ( à Paris ça déménage beaucoup...l'an passé on a eu droit à une fermeture de classe).

Pour les anniversaires, on ne se met pas par terre on bouge les tables, j'emprunte des chaises dans les classes à côté et j'arrive au bon compte !

J'ai des affichages qui pour certains restent d'autres qui sont ponctuels...





Voilà mon tableau... pas de chaise pour moi car je bouge souvent de place. Pour les bilans je me mets à côté du carré de tables qu'on aperçoit mais je m'assois aussi avec eux ou je me mets au tableau quand besoin.

Pour le moment notre terrarium se trouve sur le petit meuble bas pour que les élèves y aient accès souvent et facilement. (Bon un de mes élèves  l'a déjà fait tombé mais généralement ça se passe bien).

Et enfin mon coin bibliothèque (au fond à gauche) qui sur les conseils du conseiller péda de la circonscription est à l'écart. En tout cas, il permet de s'isoler, de se mettre dans sa bulle. Et c'est vrai que ça fonctionne très bien sans jamais aucun incident...



 PS: je m'excuse pour les multiples fautes d'accord, de conjugaison ou autres qui sont publiées...mes yeux n'arrivent plus à voir tout ce qui cloche hehe...