samedi 30 septembre 2017

Sac à album l'école de Léon


Cette année, je me lance dans les sacs à album. J'en entends beaucoup de bien partout et  puisque je souhaite ardemment travailler le langage et l'oral cet outil convient parfaitement !

Pour les emprunts, je vais glisser dans chaque sac une feuille bristol où je noterai le nom de l'enfant qui a emprunté le sac ainsi que la date.






Après avoir mis l'image sur le sac, j'y glisse des marottes des personnages.

Voici donc le pdf contenant la couverture du livre et les personnages :



 


Puis j'y mets aussi la fiche explicative qui résume le contenu du sac ainsi que les activités que l'on peut faire avec le matériel:




Je vous mets le pdf des jeux à plastifier et à insérer dans le sac:






Bon sac à album !









mercredi 27 septembre 2017

le petit chaperon rouge : conte et oral



Cette année pour mes MS je voulais travailler le langage oral et passer pour cela par les contes, dans un premier temps par la lecture puis au fur et à mesure par leur tradition orale et donc l'art de conter.

Je ne m'attends pas à ce que mes élèves narrent une histoire facilement et fluidement même à la fin de l'année scolaire mais tout ce que nous verrons et étudierons pourra nous en rapprocher.

Les contes c'est un thème assez récurent qu'on a tendance à vouloir laisser de côté après quelques années de pratique. Mais en ayant travailler avec des GS on se rend compte qu'on les aborde souvent par leur forme écrite (alors que ces derniers en tout premier se transmettaient à l'oral, d'où leur différentes versions) et qu'on finit par vite aller du côté des parodies, reprises, suites sans pour autant avoir abordé toute la possibilité du conte initial. Du coup, parfois en abordant d'autres histoires qu'y peuvent y faire référence, des clins d’œil , les élèves finissent par passer à côté.

1. Un peu de lecture personnelle:
Tout d'abord il faut lire un peu soi-même pour être au clair. J'ai donc investi dans de petits ouvrages pas chers et très intéressants :




  On peut y découvrir le texte original, des versions antérieures et venues d'autres pays. Parfois, elles sont trop dures à mon goût pour être narrer à des enfants de moyenne section mais je trouve quand même très intéressant pour les enseignants de connaître la genèse de nos contes.




 Et puis cet été, on m'avait donné à lire un article très intéressant dans "sciences et avenir" sur l'origine des différentes contes qui ont participé à la construction de notre culture.



Suite à ces lectures, je me suis dit que travailler dans la durée les contes pouvait être très porteur surtout pour le langage puisqu'au départ ces histoires sont transmises à l'oral.

J'ai donc pris contact avec une association parisienne agréée par le rectorat qui devrait pouvoir intervenir dans ma classe et celles de collègues pour nous conter des histoires.

Parallèlement à ces interventions, nous allons travailler la narration avec mes élèves.

2. Découverte ou redécouverte d'un conte traditionnel :
Je débute donc par plusieurs lectures d'un conte traditionnel. J'ai décidé de débuter avec "Le petit chaperon rouge" car je sais que plusieurs de mes élèves l'ont abordé avec leur maîtresse l'année passée, notamment des élèves pour qui l'oral soulève des problèmes ou bien la compréhension du français.





Je les aide donc pour démarrer avec une histoire qu'ils connaissent. Je commence par la version où le chasseur vient sauver la grand-mère et le petit chaperon rouge puis je lis celle où elles ne sont pas sauvées.

3. Introduction d'un support de langage:
J'introduis ensuite des marionnettes que j'ai dans ma classe qui représentent les personnages et je demande aux enfants ce que je dois leur faire dire.

On prend un peu de temps et je les laisse en libre accès dans la classe toute la journée pour que les enfants puissent rejouer des scènes.
je n'ai pas eu besoin d'investir elles étaient déjà dans la classe depuis fort longtemps.


4. Mise en place de support semi-codés et d'un décor :





Voici le PDF qui me sert de base pour le langage




Comme expliqué sur la feuille, je les plastifie, les aimante et les place au tableau. Je les ai introduis ce matin avant la cantine et nous avons pas eu le temps de raconter. Et bien tous les élèves m'ont demandé de raconter l'histoire...Ils se sont pris au jeu !! Chouette.

Parallèlement, j'ai fait joué à "Devine ce qu'il y a dans ma boîte" et au toucher seulement, ils devaient décrire ce qu'ils tenaient dans la main. J'avais placé des triangles, des carrés et des cercles. Ce n'est pas anodin car nous allons nous servir de ces trois formes de bases pour coder notre conte.
De lui même un enfant a fait remarquer qu'en plaçant un triangle sur un carré on fabriquait une maison...
Ni une ni deux, nous avons remplacé une des maisons dessinée et plastifiée par cette "fabrication".


5. Réalisation d'un support et d'un matériel pour conter pour chaque enfant.

 Ils réalisent ensuite le décor pour qu'ils puissent chacun avoir un support pour narrer l'histoire.

Donc, ils collent de part et d'autre de la feuille un carré surmonté d'un triangle (formes découpées par l'enseignante), au centre les arbres seront réalisés avec des empreintes d'éponges rectangulaires. Le chemin est fait avec deux traits qui relient les deux maisons. Dans la forêt, les enfants peignent des "fleurs" que cueille le Chaperon rouge en chemin. Pour cela, les élèves tamponnent des points à l'aide d'un coton-tige.




Tout en faisant ce travail, nous continuons de travailler l'oral en introduisant ensuite des personnages codés :


Une fois le travail terminé, ils pourront le ramener chez eux pour conter l'histoire à leur famille.

6. Pour faire durer le plaisir de l'art du conte:

Nous aborderons ces deux albums :
Celui-ci pour aborder l'art de conter (il n'y a que des images, le texte est tout à la fin, il faut donc que l'adulte conte).

 Et celui-là pour conter toujours tout en jouant avec les jeux d'ombres.



dimanche 24 septembre 2017

alphabet décoré et recomposition du prénom en MS

Pour ce début d'année, je mets en place un travail avec mes élèves autour de l'écriture du prénom mais pour le moment uniquement avec des lettres mobiles puis avec des lettres à coller car la tenue de l'outil scripteur n'est pas toujours la bonne.

Et puis, ce que je veux travailler c'est la mémorisation des lettres qui composent le prénom, leur ordre, le sens et non l'écriture des lettres ce qui est complètement différent.

De plus, cette année, j'ai beaucoup d'élèves dont le début du prénom est le même (Marta, Manon, Martin) et lorsqu'ils doivent trouver leur étiquette prénom, le repérage de l'initiale ne suffit pas.

Donc, en premier lieu j'ai réalisé un modèle qu'ils ont déposé dans leur casier. Ce dernier m'a servi lors de l'évaluation diagnostique (un simple tableau avec leurs lettres du prénom et des cases vides en dessous pour y poser les lettres mobiles). Je leur ai demandé de retrouver les lettres, de me nommer celles qu'ils connaissaient et de refaire le prénom avec ces lettres sans le modèle.

Pour continuer à travailler dessus tout en donnant du sens, je vais leur demander de réaliser leur prénom avec des lettres mobiles papier et de le coller sur la couverture de leur cahier de projets individuels (que d'autres nomment de brevets).



Sur la photo les prénoms sont refaits dans le bon ordre pour être sûre d'avoir assez de lettres pour chacun. Lors de la mise en œuvre, elle seront découpées et mélangées.

On ne refait pas son prénom pour rien mais bien pour retrouver quelque chose qui nous appartient.

Les lettres ont été scannées à partir d'un alphabet en bois recouvert de papier origami et aimanté pour être manipulé 







 Voici le PDF des lettres scannées :



et je mets aussi le doc en word si jamais vous voulez faire des copier coller de lettres pour composer les prénoms de votre classe:
   



J'espère que cela vous sera utile !!






mardi 19 septembre 2017

motricité fine et mousquetons


Nouvelle activité de motricité fine à proposer à mes MS avec des mousquetons à défaire pour "libérer" les petites bestioles imprimées et plastifiées. Et puis quand c'est terminé, il faut aussi les emprisonner à nouveau pour qu'un autre camarade puisse le faire.



Le seul investissement c'est l'achat de mousquetons qu'on peut trouver facilement sur Amazon ou bien parfois dans des brics à brac... 

 Voici le PDF des bestioles :





Maintenant, il n'y a plus qu'à...



mardi 12 septembre 2017

topologie et capsules de café





Nouvelle activité  libre à  concevoir pour les élèves à partir  de capsules de notre cher ami What  else  et de boîtes  d'oeufs.  

Rien de plus simple, ce qu'il faut  surtout c'est  avoir du temps pour  vider les capsules du café.  Comme je l'avais dit pour une autre activité  réalisée  à partir de ce même  matériel   il faut demander aux parents les capsules pour  en avoir  suffisamment  pour ne pas être bloqué par le nombre ou par les couleurs  en nombre nécessaire. 

1ere  étape : laisser les enfants manipuler librement les capsules pour  les placer dans les alvéoles
.

2eme étape réaliser des modèles que les élèves  doivent reproduire dans leur boîte




On peut monter en difficulté soit en rajoutant d'autres couleurs ou bien en choisissant une boîte avec un nombre d'alvéoles plus important.



3 ème étape  pour les plus grands on peut aussi leur mettre une boîte à  côté d'eux et leur demander de refaire le modèle de mémoire en fermant celle qui contient le modèle.  Il valide en soulevant le couvercle....




Bonne activité à tous hehe

dimanche 3 septembre 2017

pince à linge et motricité fine chez les MS









Pour mes GS, j'avais mis en place des activités avec des pinces à linge mais avec de petits gabarits à décorer.

 Cette année, je vais avoir des MS et impossible de leur proposer la même activité avec le même matériel.









Ni une ni deux, j'ai donc refait des modèles plus grands sur lesquels les élèves viendront mettre des pinces à linge de format normal.

Voici le PDF à télécharger :

Pour aider les MS, j'ai tracé de petits motifs sur lesquels placer les pinces (le dos et la queue des dinosaures, le tour des soleils, de même pour la chenille... Il n'y a que pour les visages que je n'ai rien mis).


Pour les formats de l'an passé, une simple plastification des feuilles était nécessaire.

 Cette année, les formats et surtout les pinces à linge beaucoup plus lourdes vont demander un travail supplémentaire pour solidifier le tout.

 Une fois les dessins plastifiés, je vais les coller sur un carton fin que je découperai afin que le tout soit suffisamment rigide. Les pinces pourront ainsi tenir et la forme ne se pliera pas dans tous les sens...

Bonne activité !!

samedi 2 septembre 2017

coloriage de septembre




Pour rappel, voici un coloriage pour la rentrée... les autres mois se trouvent dans l'onglet "coloriage du mois et calendriers"...

en pdf direct :




Bonne rentrée à tous !!